Agents des ateliers de la DPA : Grève et rassemblement, le 7 mars à 9h30

DPA rassemblement 07 03

Ce jeudi 2 mars 2017, ce sont près de 200 agents qui se sont réunis à Radiguet, pour prendre connaissance des propositions de l’administration, propositions qui faisait suite à la rencontre avec une délégation d’agents des ateliers, avec des représentants de la CGT la veille.

Les propositions de l’administration sont arrivées par voie écrite aux agents, par l’intermédiaire du courrier de M Grégoire, élu en charge des ressources humaines. Dans celui-ci, il est acté notamment « l’organisation de stages payés par la Ville pour récupérer les points de permis ainsi que le remboursement des amendes ».

Puis, M Grégoire indique qu’il s’est

« engagé […] à ce qu’une négociation soit ouverte rapidement sur la question indemnitaire. 

En termes de calendrier, un premier rendez-vous vous sera proposé avant la fin de semaine prochaine par la DRH et la DPA qui ont mandat pour négocier. L’objectif est d’aboutir à un protocole d’accord dans le cadre des instances de la direction.

Sauf à nécessiter le vote ou la modification d’une délibération existante à présenter au Conseil de Paris, je souhaite que cette valorisation financière soit inscrite sur la fiche de paye du mois d’avril ».

Il s’est également engagé à ce que si la CGT et les agents acceptent le cadre de la négociation (et notamment ne reprenne pas le mouvement d’arrêt de conduite), que le « passé serait oublié » et que la municipalité annulerait toutes les démarches engagées pour sanctions (pécuniaires et disciplinaires) liées à l’arrêt de conduite.

L’AG a pris également connaissance du compte-rendu fait par la délégation, y compris sur le fait que M Grégoire indiquait que la revendication de 250 € / mois était inenvisageable.

En conséquence de quoi, prenant acte qu’une négociation était ouverte, et que dans le cadre de celle-ci il y a de l’argent sur la table, et bien que la municipalité n’ait pas respecté ses engagements de proposer une somme concrète, les agents ont décidé de montrer leur volonté d’arriver à un accord en prolongeant la suspension d’arrêt de conduite d’une semaine.

Pour autant, étant donné que la proposition envisagée par l’administration semble bien inférieure à la revendication légitime de 250 € par mois, les agents ont décidé, par un vote, de faire grève ce mardi 7 mars, et de se rassembler sur le parvis de l’Hôtel de Ville, à partir de 9h30, afin de peser sur ces négociations en cours ! Certains ateliers seront complètement fermés ce jour !

Un préavis de grève, reconductible et indéterminé, couvre les agents à partir de ce mardi 7 mars 2017.

Tous à l’Hôtel de Ville ce mardi 7 mars 2017, à partir de 9h30 !

 

 

Mis en ligne le 3 mars 2017  |  Dernière mise a jour 3 mars 2017